Quel type de psychothérapie choisir ?

Si vous êtes curieux et avez tapé « psychothérapie » sur un moteur de recherche, vous avez sans doute vu qu’il existait de nombreux types de psychothérapies, certains parlent de plus de 200 ! De quoi en perdre son latin. Comment choisir et savoir ce qui va vous convenir ? Quel type de psychothérapie choisir ?  Chaque courant propose un soubassement théorique particulier, en quelque sorte  une explication de la personne, de son développement, de sa personnalité, de ses réactions,de ses émotions et de ses comportements. Chacun de ces courants possède ses méthodes et ses techniques psychothérapeutiques.

Afin d’y voir plus clair, voici en quelques mots les caractéristiques des principaux courants.

 Le type de psychothérapie

type de psychothérapie: chaussures à son pied

Les psychothérapies analytiques ou psychodynamiques


La psychanalyse met l’accent sur les processus inconscients et l’histoire précoce de la personne : les conflits présents pendant l’enfance sont réactivés pendant la vie adulte et sont à l’origine des troubles actuels.  Carl Gustav Jung y a ajouté  l’importance de l’histoire collective dans laquelle s’inscrit la personne et la manière dont l’individu est façonné par l’inconscient collectif.  La thérapie agit par le pouvoir libérateur de la parole en privilégiant le langage et la représentation symbolique. Les séances permettent l’expression des conflits inconscients tels qu’ils s’expriment notamment dans la relation avec le thérapeute. La démarche thérapeutique est basée  sur la libre association, l’exploration des rêves, et l’analyse des souvenirs écrans (c’est-à-dire les souvenirs qui empêchent de se souvenir de quelque chose qui dérange la personne). L’objectif  de la thérapie est l’acquisition d’une prise de conscience (insight) et/ou l’obtention d’un changement de personnalité.

Les thérapies systémiques

Son principal représentant est la thérapie familiale. Elle s’inspire des modèles psychodynamiques, cybernétiques et systémiques.  Dans ce type de thérapie, on estime que le comportement de la personne «qui a ou pose un problème » est l’expression directe de la manière dont les personnes qui composent le système (ici la famille)  interagissent. Cela présuppose que tout comportement est parfaitement adapté à son environnement. Dès lors, en thérapie, on réunit les personnes qui font partie du contexte de vie de la personne en souffrance, et on observe les interactions. La résolution du « problème » passe en général par des modifications dans les relations.

Les psychothérapies humanistes ou existentielles

Les thérapies humanistes présupposent que tout être humain a en lui-même la capacité à orienter son existence et à se réaliser pleinement.  Elles se centrent sur la relation et se focalisent sur « l’ici et maintenant » et la communication émotionnelle, de façon à prendre conscience des difficultés actuelles, et à modifier  sa façon d’être et d’agir. De nombreux types de thérapies appartiennent à ce courant : L’approche rogérienne, la Gestalt thérapie, l’analyse transactionnelle par exemple.

type de psychothérapie : cohérente ou sauvage ?

Les psychothérapies à orientation comportementale

Les thérapies cognitivo-comportementales sont issues de la psychologie expérimentale. Elles s’appuient sur les théories de l’apprentissage et du traitement de l’information (vous connaissez certainement l’histoire du chien de Pavlov. Il s’agit du même socle théorique) . Dans ce courant, les thérapeutes considèrent que les difficultés psychologiques sont liées à des pensées ou à des comportements inadéquats qui ont été appris par une personne. Il s’agit donc de désapprendre et de réapprendre autre chose, plus adapté à la vie actuelle et à ce que désire la personne. Lors de ces thérapies, on s’attache ainsi à un problème concret à résoudre et on teste des hypothèses élaborées avec le thérapeute.

 

Les psychothérapies multiréférentielles

Devant le foisonnement et la richesse des approches proposées aujourd’hui,  de nombreux thérapeutes se forment à différentes méthodes,  pour pouvoir répondre à des besoins de patients différents. Ils intègrent alors dans leur pratique des techniques issues de courants différents.  La psychothérapie intégrative est par essence une approche multiréférentielle : Elle considère l’homme comme un tout , et l’aborde dans toutes ses dimensions : physiques, émotionnelles, mentales, sociale, énergétique, spirituelle.

Quoi qu’il en soit, la technique n’a qu’une incidence minoritaire ( 15 %) dans le succès d’une thérapie alors que l’aspect relationnel va  compter pour plus de la moitié. Si vous êtes hésitant, une tactique consiste à définir le courant qui vous plait le plus, à rechercher des thérapeutes issus de ce courant, puis à les rencontrer. Et là, c’est la relation que vous aurez avec l’un d’entre eux qui sera déterminante dans votre choix.

En ce qui me concerne, je pratique la psychothérapie intégrative.

 

« Nous vous laissons, Myrtil, pour l’avis le meilleur,
Consulter sur ce choix vos yeux et votre cœur »

Molière, Mélicerte

 

 

Pour en savoir plus sur les différents courants :

E. Marc, Guide pratique des psychothérapies, Retz, 2008
Sciences Humaines numéro 15, Les psychothérapies, 2009

crédit photo: SewPixie, RUFUS_OK