A propos de ce qui guérit

amour pour ses patients

St Nicholas, illustration page 450, par Dodge, Mary Mapes

Je me souviens de l’émotion lue dans les yeux d’Edmond Marc au cours d’un travail à l’école de psy, alors que sous nos yeux se réparait un lien autrefois blessé dans la psyché d’une personne. Ces larmes-là m’ont montré plus profondément et mieux que tout la puissance de l’amour dans la guérison. Elles ont guérit chez moi une blessure ancienne : celle de la confiance que l’on peut avoir dans l’autre.

Pour ceux qui ne l’ont pas encore vécue,voici un livre qui présente une phase peu connue de la relation d’un thérapeute à son patient : celle du lien profond. Que se passe t-il dans l’intimité d’une séance ? Qu’est-ce qui « guérit » ? Peut-on parler d' »amour pour ses patients » ?

Jenny Locatelli et Edmond Marc, Un amour qui guérit. L’importance de la relation en psychothérapie, Enrick B. Editions

Lire l’article sur Le Cercle Psy