La psychanalyse intégrative

Danse intégrativeLa psychanalyse intégrative se situe au carrefour des psychanalyses et des psychothérapies dites “humanistes”. Il s’agit d’une psychothérapie relationnelle qui intègre et articule les théories psychanalytiques classiques, les psychothérapies corporelles, émotionnelles et existentielles, ainsi que les apports scientifiques relevant de la complexité humaine.

Elle est née de la nécessité d’adapter la cure à chaque patient : chacun ayant une histoire particulière et une ou des problématiques spécifiques, aucun modèle ne pouvait convenir à tous. Certaines méthodes peuvent rendre compte partiellement de ce qui se passe pour tel ou tel patient, telle ou telle problématique.

Pour autant, l’être humain est entier : un corps, un cœur, une âme.

La psychanalyse intégrative s’efforce de prendre l’être humain dans son entièreté et demande au thérapeute de s’adapter à la personne unique qui est devant lui et à ce qu’il traverse à tel moment du travail.

La pratique intégrative nécessite une éthique particulière : ne pas avoir de chapelle, être ouvert à tous les champs, y compris le champ scientifique (neurosciences notamment) pour appréhender la complexité de l’être humain.

En pratique, elle nécessite un important travail théorique et critique pour « rendre entier » : il ne s’agit pas en effet de plaquer des théories les unes sur les autres, alors même que certaines sont incompatibles entre elles (certaines ne reconnaissent pas l’inconscient par exemple) mais au contraire de les articuler dans leur complexité pour leur donner sens.

Dans la pratique thérapeutique, concrètement cela signifie :

  • un travail important par et sur la parole
  • une attention portée au corps, à sa posture, à ses mouvements, ses crispations, aux blocages de la respiration, aux micro-mouvements afin de noter ce qui restreint le flux d’énergie vitale. Une attention également est portée  à la mémoire du corps, qui a engrammé les expériences traumatiques, notamment pré-verbales.
  • l’accueil des émotions et leur verbalisation afin de réconcilier le cœur et le mental.

L’analyste est donc actif, engagé dans la relation : il accompagne l’exploration des profondeurs, soutient, contient souvent, propose parfois.

La psychanalyse intégrative est aujourd’hui en plein bouillonnement, riche de pratiques et de théories multiples et variées, en perpétuelle évolution.